Comment bien choisir et entretenir son fauteuil roulant ? (manuel ou électrique)

Aujourd’hui, de nombreuses raisons peuvent vous pousser à utiliser un fauteuil roulant. Qu’il s’agisse d’un handicap passager ou définitif, il est essentiel de choisir correctement son fauteuil roulant. Il existe de nombreux modèles, manuels et électriques, répondant à des besoins différents. Une fois votre choix arrêté, il est également nécessaire d’entretenir correctement votre fauteuil afin d’assurer son bon fonctionnement et sa longévité. 

Comment bien choisir son fauteuil roulant ?

Quel fauteuil roulant choisir ?

Lors de la sélection de votre fauteuil roulant, vous devez vous poser plusieurs questions. 

Les premières concernent vos capacités physiques : 

  • Pouvez-vous vous propulser avec les deux bras ? Un bras et une jambe ? Les deux jambes ? 
  • Etes-vous accompagné de quelqu’un qui peut vous pousser ?

Ensuite, vous devez vous intéresser à votre environnement :

  • Vous vous déplacez en extérieur ? En intérieur ? 
  • Votre environnement est-il adapté aux fauteuils roulants ? 
  • Vos portes sont-elles assez larges ? 
  • Empruntez-vous des zones difficiles d’accès (marches, pentes ardues, etc.) ? 

Enfin, il vous faut réfléchir à votre mode de vie : 

  • Quel est votre lieu de travail ? 
  • Combien de temps allez-vous passer dans le fauteuil ? 
  • Quelles sont vos activités (sport, loisir, travail) ? 

Après avoir répondu à ces différentes questions, vous pourrez sélectionner le fauteuil roulant qui correspond le mieux à vos besoins. Et bien sûr, l’équipe d’AnnoSanté ainsi que vos professionnels de santé sont à votre écoute pour vous aider dans cette décision.

Quelques réglages

Pour bien choisir votre modèle, vous devez tout d’abord vous intéresser à la largeur de l’assise. Il faut laisser 1 centimètre de chaque côté de votre bassin entre celui-ci et le bord de l’assise. Cela vous évite d’être trop à l’étroit, ce qui pourrait provoquer l’apparition d’escarres. A l’inverse, si l’assise est trop grande, vous risquez de mal vous placer et d’avoir du mal à propulser le fauteuil. 

En ce qui concerne la profondeur de l’assise, celle-ci doit couvrir la distance entre votre fessier et vos genoux. Vous devez cependant penser à ôter à cette distance entre 2 et 10 centimètres afin d’éviter une compression au niveau des genoux. 

Le dossier du fauteuil roulant doit permettre une certaine liberté de mouvement pour pouvoir propulser le fauteuil. Pour cela, nous vous conseillons de situer le haut du dossier en-dessous ou au-dessus de la pointe de l’omoplate. Le dossier doit être assez souple pour suivre les courbures du dos mais pas trop pour assurer un bon maintien. Pour cela, vous pouvez utiliser une toile réglable par sangles auto-agrippantes. 

Enfin, vous devez régler correctement le repose-pied. Vous devez pouvoir reposer le talon sur la palette tout en ayant votre cheville à 90 degrés. Pensez également à laisser un écart de 5 cm entre le sol et le repose-pied afin de ne pas buter contre des obstacles. 

En fonction de votre mode de vie, il existe plusieurs modèles de fauteuils roulants adaptés.

Le fauteuil roulant à propulsion manuelle

La première grande typologie de fauteuils roulants est le fauteuil roulant à propulsion manuelle. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un fauteuil ne disposant pas d’assistance électrique. Vous devez donc le propulser vous-même ou vous faire pousser par un accompagnant. 

Il existe de nombreux modèles de fauteuils roulants à propulsion manuelle. Ceux-ci répondent à différents besoins et différentes utilisations. 

Le fauteuil roulant classique est pliable et possède un dossier inclinable. Il pèse généralement 17kg et son assise mesure 45cm de large. Vous pouvez également le choisir en modèle XXL pour une assise de 55cm de large. Ce dernier modèle est renforcé pour les personnes en surcharge pondérale. Il est souvent moins maniable.

Le modèle à pousser peut être standard ou confort. Il dispose d’une bonne maniabilité et est généralement moins encombrant. En revanche, il ne peut être que poussé par accompagnant et ne permet pas la propulsion manuelle par l’utilisateur. 

Le fauteuil surbaissé permet de se propulser à un pied et une main ou à deux pieds. Il est configurable sur fauteuil classique ou XXL. En revanche, il est plus difficile à utiliser lorsqu’un accompagnant pousse le fauteuil. En effet, le positionnement des membres inférieurs peut être dérangeant. 

Le fauteuil roulant avec système podal Hemipod® facilite l’apprentissage du contrôle de direction au pied et la circulation en intérieur. Il permet également un bon maintien et positionnement du bassin. 

Enfin, il existe de nombreux autres modèles tels que les fauteuils :

  • avec levier pendulaire
  • avec double main-courante
  • confort
  • transfert
  • avec motorisation pour accompagnant
  • etc.

Le fauteuil roulant à propulsion par moteur électrique

Pour les fauteuils roulants électriques, là aussi il existe de nombreux modèles en fonction de votre utilisation. 

On distingue les fauteuils à propulsion électrique et ceux à traction électrique. Les fauteuils à propulsion ont une conduite intuitive et une bonne maniabilité. En revanche, le passage d’obstacles peut être relativement brutal. Les fauteuils à traction sont également maniables, y compris dans les environnements étroits. Ils peuvent même disposer d’un système de correction de trajectoire. En revanche, ils tiennent mal la route en ligne droite et sont un peu moins intuitifs. 

Votre fauteuil peut également avoir des roues motrices centrales (avec 6 roues) ou 4 roues motrices. Dans le premier cas, la conduite est intuitive et souple lors des franchissements d’obstacles. Ces fauteuils disposent également d’une bonne maniabilité dans les virages ce qui entraîne une réactivité parfois trop importante. Les fauteuils avec 4 roues motrices possèdent une grande autonomie et sont adaptés à tous les environnements extérieurs. Néanmoins, ils s’adaptent moins bien à un environnement intérieur. 

Vous pouvez également adopter un modèle spécifique comme un fauteuil pour enfant ou un modèle XXL. Le fauteuil pour enfant s’adapte à leur morphologie et certains modèles évolutifs suivent la croissance de l’enfant. Les modèles XXL sont eux renforcés pour convenir aux personnes à forte morphologie. 

Il existe également des fauteuils spécifiques à certaines utilisations :

  • monte-escalier
  • tout-terrain
  • scooter
  • sport
  • gyropode
  • motorisation tierce personne
Pour les fauteuils roulants électriques, il existe également de nombreux modèles.

Comment bien entretenir mon fauteuil roulant ?

Afin d’assurer la bonne condition et la pérennité de votre fauteuil roulant, il est essentiel de l’entretenir correctement et de respecter les conditions d’utilisation et de stockage. Au-delà de l’entretien que vous réalisez régulièrement, vous devez faire réviser votre fauteuil roulant au moins une fois par an par un professionnel qualifié. 

Tout d’abord, lorsque vous stockez votre fauteuil, veillez à ne pas l’entreposer près d’une source de chaleur ou dans un environnement humide. Privilégiez les environnements secs et à température ambiante. Il est également important de ne pas poser d’autres objets sur le fauteuil. Si le fauteuil n’a pas été utilisé pendant plus de 3 mois, il faudra procéder à une évaluation de celui-ci par un professionnel.

A la réception

Au moment de la réception de votre fauteuil roulant, vous devez tout d”abord vérifier son châssis. Nettoyez-le, vérifiez qu’il se plie et se déplie correctement et qu’il roule droit. Vérifiez également que vous pouvez monter et démonter chaque accessoire et que les réglages se font de manière fluide. 

Pour les roues, assurez-vous que celles-ci soient en bon état, sans tremblements ni grincements. Montez et démontez les roues arrières et contrôlez la pression des pneus. 

Pour l’assise et les accoudoirs, vérifiez que le revêtement soit en bon état et passez un coup de chiffon humide et de produit nettoyant domestique dessus pour les nettoyer. Enfin, vous devez vous assurer du bon état des systèmes d’immobilisation en vérifiant son efficacité. Contrôlez l’absence de frottements des patins lorsque vous roulez. 

Chaque semaine

Chaque semaine, vous devez vérifier quelques éléments de votre fauteuil roulant. Vous pouvez tout d’abord nettoyer le châssis ainsi que l’assise et les accoudoirs de votre fauteuil. Pour cela, munissez-vous d’un chiffon humide et d’un produit nettoyant à usage domestique. 

Vérifiez ensuite que chacun des accessoires se démonte, se remonte et se règle facilement. Contrôlez également la pression des pneus afin qu’elle soit correcte et identique des deux côtés. 

Enfin, observez les systèmes d’immobilisation et le fauteuil en marche pour vous assurer qu’il roule droit et qu’il s’arrête correctement. Si vous remarquez un tremblement ou un décalage, n’hésitez pas à nous contacter.

 Chaque mois

En plus des entretiens hebdomadaires, vous devrez réaliser quelques vérifications mensuellement. Pensez tout d’abord à resserrer les vis et écrous chaque mois. Vérifiez également l’état du revêtement des roues ainsi que la tension des toiles de l’assise. 

Enfin, une fois par an, refaites les mêmes vérifications qu’à la réception du fauteuil roulant et faites le réviser par un professionnel. 

Bien entendu, au moindre doute, vous pouvez contacter notre équipe qui vous conseillera et pourra se déplacer pour vérifier l’état de votre matériel. Nous vous accompagnons également dans le choix de votre modèle de fauteuil roulant.