Passé la soixantaine, il est toujours possible de garder une pêche d’enfer, et cela avec un mode de vie active et saine. La clé pour rester jeune dans son corps et son esprit : une savante combinaison entre les vitamines B1, B9, B12, C et D. Ces vitamines retardent le vieillissement du cœur, du cerveau, de la mémoire, des os et des muscles. Plus d’informations dans cet article.

Pour un cœur en bonne santé : faites le plein de vitamine B1

Également connue sous le nom de thiamine, la vitamine B1 permet au cœur et au système nerveux de fonctionner de manière optimale, et cela, au moyen de l’utilisation énergétique du glucose. Chez un sénior, la carence en vitamine B1 se manifeste par une baisse d’appétit ou par une tachycardie.

L’apport quotidien journalier conseillé est de .1 mg par jour à l’âge adulte et 1.2 mg/jour après 75 ans. L’aliment le plus riche en vitamine B1 est la levure diététique. Il ne faut pas hésiter à saupoudrer de cette levure vos aliments. Sinon, vous avez le pain, les brioches, les germes de blé, la viande de porc, le jambon, le riz et les graines de tournesol qui en contiennent.

Améliorer sa mémoire avec de la vitamine B9

Les vitamines B9, également appelées folates jouent un rôle essentiel pour les cellules et le système nerveux. Un déficit en vitamine B9 est susceptible de provoquer une dépression ou des troubles cognitifs. En effet, des études auraient démontré que les personnes dépressives présentent souvent un déficit en vitamines B9.  Les séniors atteints de troubles de la mémoire et de la maladie d’Alzheimer ont des faibles concentrations de folates. Quotidiennement, un sénior doit prendre 300 microgrammes (µg) de vitamines B9 avant 75 ans, et après 75 ans, un taux de 330 à 400 microgrammes devrait suffire. Les vitamines B9 sont très présentes dans le foie de veau, les légumes verts, le fenouil, les épinards, la mâche et dans les œufs.

Pour un cerveau en bonne santé avec de la vitamine B12

La vitamine B12 joue un rôle clé dans le fonctionnement du cerveau ainsi que dans la synthèse de l’ADN. Elle est également un excellent anti-anémique puisqu’elle contribue à la formation des globules rouges. Une carence en B12 se manifeste par une grande fatigue, une faiblesse musculaire et des troubles de la mémoire. Les adultes doivent prendre 2.4 µg de B12 par jour et 3 µg après 75 ans.

Les B12 se retrouvent dans les crustacés, les abats de volailles, le foie de veau, le foie d’agneau et le foie de bœuf. Il faut compter 9 à 10 µg de vitamine B12 pour 100 grammes de ces aliments.

Contrez les radicaux libres avec les vitamines C

La vitamine C possède de multiples vertus. Cet élément contribue à protéger les séniors des attaques infectieuses  bactériennes ou virales et renforce le système immunitaire. Les séniors ont quotidiennement besoin de 120 mg à 130 mg de vitamine C par jour. Si le sénior est un fumeur, il faut augmenter cet apport de 20 %.  Les vitamines C se retrouvent en masse dans la pulpe d’acérola, la goyave, le kiwi, la fraise, l’orange et le pamplemousse.

Faire le plein de vitamine D pour renforcer les muscles et les os

La vitamine D assure un rôle de fixateur de calcium sur les os. Elle prévient la baisse du tonus musculaire, l’ostéoporose et bien d’autres infections encore. Il semblerait que la vitamine D soit également un excellent protecteur contre les cancers, les maladies infectieuses et le diabète de type 2.

Chaque jour, un sénior doit consommer au moins 10 à 20 µg de vitamine D. La vitamine D est gratuite, car elle est fournie par le soleil. Vous la trouverez aussi dans l’huile de foie de morue ou dans les truites, les sardines, les saumons et les harengs.

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *