Chez la femme enceinte, le vaccin contre la grippe doit être administré au cours du deuxième ou du troisième trimestre de la grossesse. Toutefois, il ne semble pas futile d’insister sur le fait que pour les femmes enceintes qui présentent un risque élevé de complications associées à la grippe, se faire vacciner est conseillé dès le premier trimestre.

Vaccin grippe

Pourquoi la femme enceinte doit se faire vacciner contre la grippe ?

Une étude menée par une équipe de chercheurs américano-norvégiens a démontré que le vaccin contre la grippe au cours d’une grossesse est totalement sans risques. Une femme enceinte contaminée par la grippe est plus encline à s’exposer à des risques spécifiques comme il est le cas des complications pulmonaires. Si au préalable, cette femme s’est fait vacciner, elle limite la survenue de ces complications. Cette vaccination permet également de fortifier les défenses immunitaires du bébé durant les premiers mois de sa vie. Notons que le risque d’hospitalisation en cas d’infection grippale est de deux fois supérieures chez les bébés de 0 à 6 mois que chez les enfants plus âgés.

Les doutes sur l’efficacité du vaccin contre la grippe chez les femmes enceintes datent de l’épidémie de H1N1. Rappelons qu’à cette période, un nombre important de femmes enceintes s’est fait vacciner et elles ont très bien toléré les injections. De nombreux journaux et sites d’information ont rapporté que ces femmes ainsi que leurs enfants sont en excellente santé.

Quel est le bon moment pour se faire vacciner contre la grippe ?

Puisqu’il est difficile de déterminer à l’avance à quelle période de l’année débute l’épidémie de grippe, l’idéal est de se faire vacciner au tout début de la grossesse. Le vaccin contre la grippe n’est valable que pendant une dizaine de jours après l’injection. Pour se faire vacciner, la femme enceinte doit se rendre chez un médecin généraliste qui lui remettra un bon pour une vaccination gratuite. S’il s’avérait que la femme est une personne à risque, son traitement serait pris en charge à 100 %. La protection offerte par le vaccin contre la grippe n’excède pas un an. Quelques mois après la naissance de l’enfant, la mère devra refaire le vaccin si elle désire être protégée.

Ne pas se faire vacciner contre la grippe : quels sont les risques ?

Chez la femme enceinte, la grippe peut entraîner des complications à l’issue fatale. Les fausses couches, les accouchements avant la date prévue, les retards de croissance intra-utérins sont pour la plupart provoqués par des états grippaux. Ces risques sont faibles lorsque la femme se fait  vacciner. D’après des études, près de 80 % des bébés dont les mères se sont faites vaccinées durant leur grossesse possèdent un fort taux d’anticorps contre la grippe. Les anticorps sont plus nombreux chez les enfants dont les mères s’étaient fait vacciner au tout début de leur grossesse.

La vaccination contre la grippe est autorisée chez l’enfant à partir de 6 mois, néanmoins, elle n’est recommandée que chez les sujets à risque, autrement dit, les bébés qui souffrent d’un problème respiratoire.

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *