accouchement naturelFace à la surmédicalisation de l’accouchement, de plus en plus de femmes enceintes décident de mettre au monde leurs bébés de manières plus physiologiques. Avantages, inconvénients, structures et précautions, voici tout ce qu’il faut savoir pour un accouchement naturel.

 

Accouchement naturel : explications et avantages

Ici, les diverses interventions médicales qui visent à surveiller et à accélérer le processus sont réduits au minimum, voire éliminés. D’ailleurs, les femmes enceintes décident généralement de se passer de péridurale. Sans anesthésie, elles peuvent mieux sentir ce qui se passe pendant le travail et ainsi suivre leur instinct. Cela permet d’éviter plus facilement les déchirures et contribue aussi à une récupération plus rapide les jours suivant l’accouchement.

En parallèle, la femme est libre de choisir les positions qui lui conviennent le mieux, ce qui n’est pas seulement confortable, mais préserve également le périnée. Bien sûr, les douleurs sont beaucoup plus intenses mais elles peuvent être gérées de différentes façons.

 

Conseils pour bien se préparer à un accouchement sans péridurale

Que vous optiez pour un accouchement naturel ou non, les séances de préparation pendant la grossesse sont à prendre au sérieux. Elles livrent de précieuses informations sur chacune des étapes de l’accouchement, tout en apprenant à gérer les douleurs des contractions et de l’expulsion. Cela se fait notamment à travers la respiration, que la femme enceinte doit arriver à plus ou moins maîtriser pour ne pas céder à la panique, et pour ralentir la fatigue.

Afin d’éviter au maximum les déchirures et l’épisiotomie, les futures mamans peuvent, auprès de leurs sages-femmes, procéder à des massages d’étirement du périnée en s’aidant d’huiles végétales (amande douce, jojoba,…).

 

Structures et endroits pour accoucher naturellement

Pour les femmes qui ont choisi la voie dite naturelle, plusieurs structures leur sont possibles. Déjà, vous pouvez vous rendre à l’hôpital le plus près de chez vous en précisant dans votre projet de naissance que vous ne désirez, par exemple, pas de péridurale. Mais vous avez également la possibilité de choisir des lieux spécifiques davantage en phase avec vos souhaits.

C’est le cas des salles de naissance physiologiques, des maisons de naissance ou encore des services labellisés « Amis des bébés » (ou tout autre établissement qui privilégie les méthodes douces).

Enfin, vous pouvez aussi faire le choix d’accoucher à domicile, assistée par une sage-femme ou par une doula.

 

Grossesses incompatibles et imprévus

Seule une grossesse considérée comme « normale » pourra bénéficier d’un accouchement au naturel. C’est-à-dire, qu’aucune complication n’a été détectée, ni au niveau de la maman, ni au niveau du bébé. Autrement, il est tout de même préférable de profiter d’un suivi médical.

Par ailleurs, chaque grossesse est unique et pour cette raison, il est impossible de tout prévoir à l’avance. Attendez-vous à ce que votre accouchement ne se déroule pas exactement comme vous l’aviez imaginé, le scénario n’étant jamais fixe. Soyez assez indulgente avec vous-même pour accepter sans culpabilité les gestes médicaux en cas de besoin. Accoucher naturellement est une décision noble, mais le plus important est votre santé et celle du bébé.

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *