La grossesse est une épreuve bouleversante pour certaines mères. Le déséquilibre hormonal et psychologique est susceptible de provoquer une dépression chez les jeunes mamans. Pour éviter que ce genre de complication ne se produise, un suivi médical est de rigueur après l’accouchement.

Suivi médical après accouchement

Pourquoi la consultation post-natale est-elle si importante ?

La première consultation post-natale doit être planifiée 6 à 8 semaines après l’accouchement. Elle peut se tenir à la maternité, à l’hôpital, chez un praticien ou à votre domicile. Sachez cependant qu’il est préférable de se rendre auprès de votre médecin traitant, cela vous fera faire un peu d’exercice. La consultation post-natale sera un moment privilégié, car ce sera pour vous l’occasion de faire le point sur vos soucis contingents qui sont souvent liés à votre état physique et psychologique. Certaines mamans profitent de cette première consultation pour évoquer la possibilité d’adopter une méthode contraceptive. Le médecin leur offre alors les solutions les plus adéquates à ce sujet, pilule contraceptive,  dispositifs sous-cutanés ou stérilet.

D’usage, la mère doit assister à des séances de rééducation périnéale après son accouchement. Si vous avez des pertes fréquentes d’urine, sachez que les séances dirigées par une sage-femme ou une kinésithérapeute sont prises en charge par la sécurité sociale.

La fatigue après l’accouchement

La fatigue est annonciatrice d’un autre mal. Votre corps et votre état psychique ont subi un énorme chamboulement qui est susceptible de provoquer un déséquilibre psychologique et hormonal. Il y a de fortes chances que votre humeur soit altérée par une profonde sensation de déprime. Si vous avez l’impression d’être constamment débordée, épuisée et que plus rien ne va autour de vous, vous devez immédiatement consulter un professionnel ou du moins une sage-femme d’une maternité. Ces auxiliaires de soin sauront vous diriger vers les professionnels les plus susceptibles de vous aider.

Comment retrouver son équilibre après l’accouchement ?

Il est tout à fait possible de retrouver son équilibre après un accouchement, mais vous devez respecter un certain nombre de règles. La première chose à faire est de surveiller l’alimentation, l’objectif étant de retrouver le poids initial. Toutefois, il faut attendre le sevrage avant de commencer un quelconque régime. Au besoin, n’hésitez pas à vous rendre auprès du service diététique de l’hôpital. Dans la mesure du possible, reprenez le sport , de manière progressive, mais il faut tout de même attendre la consultation post-natale avant d’entamer le travail des abdominaux.

La surveillance médicale de l’enfant

Un dépistage néo-natal est nécessaire pour l’enfant. Un pédiatre doit examiner l’enfant dès son premier jour de vie et au troisième jour, un prélèvement est effectué au talon. Cette opération permet le dépistage de la drépanocytose, de la mucoviscidose, de la phénylcétonurie, de l’hypothyroïdie et de l’hyperplasie congénitale. En principe, le personnel médical doit vous remettre une brochure explicative concernant ces maladies à votre sortie de l’hôpital. Si vous éprouvez un quelconque doute au sujet de ces maladies, n’hésitez pas à poser des questions à l’équipe médicale.

Votre signature sera requise pour certains dosages de la mucoviscidose. Si les laboratoires ne vous fournissent aucun élément de réponse, cela signifie que votre enfant est en bonne santé. Néanmoins, il faut toujours faire examiner le bébé une dizaine de jours après la sortie de la maternité. Il ne faut surtout pas oublier les vaccinations du bébé et il faut se rendre chez un pédiatre quand il présente de la fièvre, des vomissements ou une diarrhée.

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *