Au cours de la grossesse, le corps de la femme subit des profondes modifications à la fois physiologiques et anatomiques. La prise de poids, les troubles de l’équilibre et les poussées hormonales ne doivent pas être un prétexte à la flemmardise. Bien au contraire, pratiquer une ou des activités physiques ne sera que bénéfiques pour la future maman.

Sport pendant la grossesse

Pratiquer une activité sportive lorsqu’on est enceinte est-ce vraiment sans danger ?

À priori, les femmes n’ont aucune raison d’abandonner le sport lorsqu’elles sont enceintes. En fait, la grossesse est, contre toute attente, la période idéale pour commencer un sport pour celles qui n’ont jamais eu l’habitude d’en pratiquer. Néanmoins, il faut veiller à bien choisir les activités à pratiquer et prendre en compte le terme de la grossesse. Si la grossesse n’en est encore qu’à son premier trimestre, la femme peut tout se permettre, mais prudence est toujours de mise.

Dans le cas où vous n’auriez jamais fait de sport, évitez de vous y mettre intensivement. L’idéal est d’y aller par étapes. Sachez que le sport ne vous permettra pas de garder votre ligne, un tel objectif est illusoire. Si vous désirez retrouver votre belle silhouette, il faudra attendre quelques mois après l’accouchement pour vous y mettre à fond.

Par contre, si vous êtes une sportive confirmée, vous pouvez continuer à exercer vos exercices préférés tout en veillant à ne pas en faire trop et à vous faire suivre par votre médecin.

Quels sont les sports recommandés durant la grossesse ?

Les activités physiques recommandées au cours de la grossesse sont la natation et la marche. Pour les futures mères, la marche est un excellent moyen de bouger. Cette activité constitue également une parfaite alternative lorsqu’on décide d’arrêter une activité qui se retrouve être incompatible avec l’état de grossesse. Quant à la natation, elle présente des vertus calmantes et relaxantes. Avec une activité aquatique, une mère a de fortes chances d’améliorer ses capacités cardiaques, sans pour autant souffrir de douleurs au niveau des articulations. Il n’y a pas de meilleurs exercices pour préparer l’accouchement que la natation, car elle vous permettra de travailler le périnée et de renforcer les muscles. Toutefois, il est proscrit de plonger dans une eau froide qui est susceptible de faire baisser la température de votre corps et aussi la température du fœtus.

Comme discipline additionnelle, vous pouvez pratiquer la méthode Pilates qui est connue pour soulager les maux liés à l’état de grossesse. Et si vous avez une aversion pour la transpiration, le yoga est une parfaite alternative. Les spécialistes estiment que l’effet du yoga est similaire à la natation, donc ne vous en privez surtout pas. Si votre ventre ne vous gêne pas encore, vous pouvez également pratiquer du vélo d’appartement ou de piste. Mais faites attention à rouler doucement, un choc pourrait vous déstabiliser et vous faire chuter.

Quels sont les sports interdits durant la grossesse ?

Quelques sports sont interdits dès le quatrième mois, soit parce qu’ils sont jugés dangereux, soit parce qu’ils sont susceptibles de favoriser les troubles de l’équilibre chez les femmes. Sont vivement déconseillés : les sports de contact comme le basket, le volley, le judo ou le karaté. Bien que le tennis et le jogging n’impliquent aucun contact, ils ne sont pas plus conseillés, tout comme c’est le cas de la plongée sous-marine et de l’alpinisme.

Lorsque vous vous mettez au sport pendant la grossesse, assurez-vous de bien vous alimenter. Priorisez une alimentation saine suffisamment riche en potassium afin d’éviter les crampes. Votre régime devra désormais être composé de légumes, de fruits, de viande et de beaucoup d’eau.

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *