En France, le nombre de malentendants est estimé à 5 à 6 millions, dont la majeure partie est composée de séniors. La perte de l’audition n’est pas un phénomène immédiatement perceptible, puisque des mécanismes compensatoires empêchent la personne concernée de se rendre compte qu’elle n’entend plus très bien.

Certes, de nombreuses solutions techniques existent pour pallier aux problèmes d’audition, mais il est important de noter que la « malaudition » peut être évitée, à la condition que le problème soit traité assez tôt.

Contrôle auditif habituelComment se présente la « malaudition » chez les séniors ?

Les 30 000 cellules sensorielles du système auditif de l’homme sont très délicates et irremplaçables. Une personne peut souffrir de problème auditif depuis son jeune âge, mais ce problème concerne surtout les séniors. Les pathologies auditives les plus fréquentes sont la presbyacousie ou l’usure des cellules liée à l’âge, l’hyperacousie ou l’énorme sensibilité au bruit et l’acouphène ou la gêne sonore ressentie par l’oreille. D’après certaines études, la grande partie des séniors qui souffrent d’une déficience auditive préfèrent les traitements au port d’appareil auditif. Ce choix est motivé par une crainte d’être jugé.

Les conséquences de la perte d’audition

La perte de l’audition peut provoquer des conséquences néfastes chez le sénior. La malaudition peut entrainer des maux de tête, des problèmes cervicaux, des pertes d’équilibre, des chutes, et à partir d’un âge avancé, un repli sur soi. Lorsque le cerveau est moins stimulé, le sénior est de moins en moins enclin à réagir.

Comment protéger son capital auditif ?

Pour protéger son capital auditif, les usagers, quels que soient leurs âges doivent porter des protecteurs contre les bruits parasites, de préférence, des bouchons ergonomiques en mousse. Dès leur plus jeune âge, les jeunes doivent être sensibilisés aux pauses auditives. Cela permettra aux cellules sensorielles de prendre du repos et de récupérer efficacement. Par ailleurs, des contrôles auditifs réguliers doivent être effectués. Faire le point sur sa santé auditive est un bon moyen de se protéger. Les mélomanes, eux, doivent utiliser des appareils Hi-fi avec spatialisation du son dans le but d’obtenir un excellent niveau d’enveloppement, sans avoir à augmenter le volume, les aigus et les basses. Le dépistage auditif peut être réalisé à tous les âges. Même si l’audition semble être en bonne santé, il est avisé de prendre les devants en se faisant ausculter.

Les personnes âgées devront nettoyer leurs oreilles une fois par semaine avec des produits prescrits par l’ORL. L’usage des cotons-tiges est interdit, car ils endommagent les tympans. Les séniors devront également éviter de se rendre dans des endroits bruyants, à l’exemple des clubs de danse, des salles de concert et des casinos.

Facebooktwitter

One thought on “Prévenir et ralentir la perte d’audition des seniors

  1. Jean

    Très bon article ! Les acouphènes sont vraiment un problème gênant pour moi dans mon quotidien (64 ans). Je pense essayer les appareils auditifs, puisque je ne suis pas réceptif aux autres « médecines parallèles ».

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *