perte audition seniorAprès 55 ans, un tiers des personnes souffrent de presbyacousie : les cellules ciliées de l’oreille interne, qui permettent de transformer les sons en signaux électriques transmissibles par les nerfs, ne fonctionnent plus de manière optimale.

 

Comment se traduit cette perte auditive ?

La presbyacousie se manifeste par une surdité dans les aigus, alors que l’audition dans les sons graves n’est pas impactée. Cela se traduit par une difficulté à identifier les détails d’une conversation dans un environnement bruyant et entraîne bien souvent un isolement progressif de la part de la personne touchée, qui ne parvient plus à discuter dans certaines situations. Cela peut vous priver de moments familiaux et sociaux importants !

Mais ceci n’est pas une fatalité : des solutions existent. Le marché de l’appareillage auditif est en plein essor et propose aujourd’hui une large gamme d’appareils adaptés à chaque situation.

 

Quels sont les différents types d’appareils auditifs ?

Le type de prothèse auditive que l’on vous proposera dépend directement de l’intensité de votre surdité.

Pour une surdité légère, les dispositifs sont intra-auriculaires. Ils sont moulés à la forme de l’oreille et se glissent directement dans le conduit de celle-ci, à la manière d’une oreillette. Ils restent ainsi très discrets et légers à porter, tout en demeurant compatibles avec le port de lunettes. Ils sont par contre plus fragiles que les autres types d’appareils.

Pour une surdité moyenne à avancée, il peut vous être proposé une prothèse en contours d’oreille. Ces petits dispositifs coudés se positionnent sur le haut de votre lobe d’oreille, avec pour certains un petit moulage en silicone qui vient s’insérer dans le conduit. Ce sont les plus fréquemment rencontrés : ils équipent 60% des personnes appareillées. Ils offrent également un large choix de formats (il existe aujourd’hui des tailles miniatures) et d’apparences, qui permettent par exemple de choisir une couleur s’accordant avec une teinte de peau ou de cheveux.

Les appareils micro-contours sont le futur du tour d’oreille classique. Un écouteur remplace le tube amplificateur et amène le son directement dans le conduit auditif. Ces dispositifs permettent de compenser des pertes allant jusqu’à 80db tout en restant discrets et en garantissant une qualité sonore sans équivalent. Ils demeurent toutefois onéreux par rapport aux deux autres catégories présentées précédemment.

 

Quel coût pour s’équiper de prothèses auditives?

Tout dépend de l’appareil choisi. Les dispositifs intra-auriculaires se chiffrent entre 1300 et 3000 euros par oreille, tandis qu’un tour d’oreille classique avoisine plutôt les 500 à 1500 euros.

Un dispositif micro-contours est lui chiffré entre 800 et 2000 euros. Une partie de ces frais peut être prise en charge par les organismes de la sécurité sociale et des mutuelles.

 

À quel remboursement pouvez-vous prétendre lorsque vous vous équipez et quelles sont les procédures qui facilitent ce remboursement?

Il est en premier lieu nécessaire de respecter le parcours de soins et de consulter un médecin spécialisé en ORL. Ce dernier évaluera votre audition avec précision et vous orientera vers les modèles de prothèse les mieux adaptées à votre besoin. Il vous fera une ordonnance à présenter à un audioprothésiste, qui vous préparera un dispositif correspondant à la demande.

Ensuite, c’est votre mutuelle qui prend le reste à charge et vous attribue un montant qui dépend de votre contrat.

C’est donc un critère important à considérer lorsque vous choisissez votre mutuelle et votre contrat. Pensez à le vérifier au moment de la reconduction tacite de celui-ci : il peut quelquefois être intéressant d’en changer lorsque vous arrivez à sa date d’anniversaire.

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *