L’acupuncture, c’est quoi ?

L’acupuncture est une médecine chinoise ancestrale datant de la préhistoire, reconnue par les médecins. Elle est basée sur une bonne circulation de l’énergie appelé « ch’i » dans les douze méridiens (canaux présents dans notre corps) sur lesquels il y a des points. En cas de douleur, il suffit de stimuler un de ces points afin de rétablir cette circulation.

Cette médecine naturelle utilise des petites aiguilles ou moxas (bâtonnets d’armoise que l’on fait brûler légèrement au contact de la peau). Elle évite ainsi des traitements médicamenteux pour permettre notamment de soigner des petits maux survenant pendant la grossesse.

 

Les bienfaits de l’acupuncture lors de la grossesse

Ce recours à cette médecine est très efficace pour les douleurs ou troubles qui peuvent survenir lorsqu’une femme est enceinte. Grâce à quelques séances, l’acupuncture peut traiter les nausées, vomissements, constipations ou encore hémorroïdes. Elle peut également agir sur votre état mental et vous permettre de vous relaxer. Adieu le stress ou l’anxiété face à l’accouchement.

C’est aussi une bonne solution pour vos maux de dos qui se pose comme une alternative à la prise d’anti-inflammatoires qui est interdite pendant la grossesse.

Si vous êtes fumeuse et chercher à arrêter le tabac pour le bien-être de votre bébé, vous pouvez faire appel à un spécialiste d’acupuncture qui vous aidera en quelques séances à stopper la cigarette.

Les jambes lourdes sont un autre phénomène que l’acupuncture peut soulager. Au cours du troisième trimestre, il est possible d’avoir des troubles de circulation. Pour rétablir votre système veineux, l’acupuncteur s’occupera de traiter naturellement la rate et les reins.

Il est parfois difficile de trouver le sommeil pendant les dernières semaines avant l’accouchement. En effet, le bébé à tendance à bouger une fois allongée. Deux séances seront suffisantes afin de vous permettre de passer des meilleures nuits.

 

Une préparation à l’accouchement

Au cours du dernier mois, une future maman peut envisager des séances d’acupuncture pour mieux se préparer à l’accouchement. D’une durée de vingt minutes, elles peuvent être recommencées plusieurs fois. Elles permettent de dilater votre col de l’utérus de manière naturelle et de faire descendre votre bébé.

Si votre bébé est en position de siège, l’acupuncture peut y remédier en le faisant pivoter afin qu’il soit correctement positionné.

Cette médecine permet de réduire le temps de travail et de le rendre moins douloureux. À noter qu’elle peut également stimuler la montée du lait.

Dans le cas d’un accouchement où la péridurale est contre-indiquée (tatouage, problème sanguin…), l’acupuncture vous offre une bonne préparation en permettant de calmer la douleur. L’accompagnement en salle de travail est possible.

 

L’acupuncture et ses effets

Chaque séance doit être espacée d’une dizaine de jours en général. Rassurez-vous, l’acupuncture est indolore, vous sentirez seulement un petit picotement. Elle n’a également pas d’effets secondaires sur la mère comme pour le bébé.

Il faudra être patiente, les résultats des séances ne sont pas instantanés. Ils n’apparaissent que dans un délai de 3 à 4 jours de manière crescendo. De plus, il se peut très bien que la douleur soit plus forte le lendemain. Il  s’agit juste d’une manifestation de la fatigue de votre corps en processus de guérison.

 

Les professionnels de santé acupuncteurs à consulter

Il faut absolument consulter des médecins ou sages-femmes acupuncteurs diplômés. Vous les retrouverez dans les maternités pour une consultation prénatale ou un accompagnement le jour de l’accouchement. La plupart des médecins pratiquant cette discipline sont conventionnés, ce qui signifie que le remboursement en partie est possible, certaines mutuelles prennent en charge la différence.

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *