La grippe est une infection d’origine virale qui touche les voies respiratoires supérieures et inférieures. Cette maladie est très contagieuse et tend à évoluer sur un mode épidémique notamment au sein des établissements qui regroupent les personnes âgées. Les seniors qui vivent en institution sont souvent sujets à des risques de complications. D’ailleurs, ces pensionnaires font partie des groupes prioritaires concernant les projets de vaccination antigrippale initiés par l’Organisation mondiale de la santé.

Femme âgée atteinte de la grippe

Les seniors, très sensibles à la grippe

Les seniors sont très sensibles au virus de la grippe. Le taux de propagation des infections chez les personnes âgées de plus de 60 ans se monte à près de 7 % alors que ce taux n’est que de 1 % parmi la population générale. En effet, le regroupement facilite grandement la transmission du virus qui se fait via les sécrétions respiratoires et les gouttelettes de salive.

Comment diagnostiquer la grippe chez les personnes âgées ?

Le coryza et les frissons sont moins fréquents et donc très peu visibles chez les seniors, ce qui n’est pas le cas de la dyspnée. Certains signes peuvent cependant induire en erreur, comme c’est le cas de l’anorexie, des troubles digestifs, de la déshydratation et même de la confusion mentale. L’examen médical doit donc être plus poussé. Au besoin, il faudra prévoir un examen virologique rapide. Chez les seniors, la grippe se manifeste toujours par des symptômes classiques, comme l’état fiévreux et les difficultés respiratoires. Cette maladie est souvent inhérente à d’autres formes d’infections principalement respiratoires et cardiovasculaires. Les seniors infectés sont contagieux deux à trois jours avant l’apparition des premiers symptômes. Après une courte période d’incubation, les signes apparaissent d’une manière soudaine.

Le vaccin : l’unique prévention contre la grippe

Les personnes âgées de 65 ans et qui vivent en collectivité sont invitées à se faire vacciner chaque année contre la grippe saisonnière. C’est l’unique moyen de prévention qui porte réellement ses fruits. Notons qu’à partir de cet âge, le vaccin contre la grippe saisonnière est pris en main à 100 % par l’Assurance Maladie. Le lancement sur le marché d’une nouvelle génération de traitements antiviraux contre la grippe est mis en œuvre par des entreprises pharmaceutiques actuellement. Tout porte à croire que si le virus ne subit plus aucune mutation dans les 20 prochaines années, l’on pourra alors prévoir une éradication totale, mais la communauté scientifique mondiale est encore sceptique à ce sujet.

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *