L’entrainement cérébral permet de ralentir le vieillissement du cerveau et aussi à préserver ses facultés physiques d’une manière très ludique. Il n’y a pas de meilleur entrainement cérébral que les jeux, mais pas n’importe lesquels. Il faut veiller à ce que le travail soit à la portée du sénior. L’erreur serait de trop le forcer, croyant que les activités difficiles contribueront à décupler les facultés cognitives. Permettre au sénior de retrouver goût au jeu est le principal objectif de l’entrainement cérébral.

Entraînement cérébral pour séniors

Les jeux sont-ils vraiment efficaces ?

Les jeux d’entrainement cérébral ne sont pas uniquement réservés aux jeunes, contrairement aux idées reçues. Grâce aux jeux de logique, les séniors peuvent affûter leur concentration, leur faculté de mémorisation, leur réflexe et leur précision.  L’entrainement cérébral fait du bien au cerveau et au moral. Une fois absorbé dans le jeu, on oublie les tracas du quotidien. Le cerveau libère alors des hormones du plaisir ce qui est bénéfique pour le corps.

Il tient de noter que la Société contre la maladie d’Alzheimer a financé une expérience d’envergure, à laquelle ont participé plusieurs milliers de bénévoles âgés de 50 ans et plus. Durant cette expérience qui a duré 6 mois, les volontaires ont joué à des jeux d’entrainement cérébral pendant plusieurs heures par semaine. Les résultats obtenus étaient à la hauteur de toutes les attentes. En effet, les séniors qui ont joué plusieurs heures par semaine aux jeux de logique ont des capacités cognitives plus importantes.

Quels sont les jeux d’entrainement cérébral que doivent pratiquer les séniors ?

Le plus célèbre programme d’entrainement cérébral n’est autre que celui qui a été créé par le Dr Kawashima qui est disponible sur la console portable de Nintendo, la DS. Ce jeu a été conçu pour permettre  d’entretenir et de renforcer différentes compétences comme la mémoire, la concentration et la cohérence, toujours en s’amusant bien entendu. La technologie de ce jeu est capable d’évaluer l’âge cérébral, et au fur et à mesure que l’on progresse, celui-ci diminue. Il est tout à fait possible d’atteindre un âge cérébral de 20 ans alors que l’on est un nonagénaire en utilisant régulièrement ce jeu.

Les jeux de chiffres, de lettres et de mots sont également parfaits pour les séniors. En plus, il est facile d’accéder à ces types de jeux en ligne, via des sites gratuits. Les jeux les plus populaires proposés sur internet sont ceux qui demandent aux joueurs de mémoriser des phrases ou de faire des calculs mentaux. Les autres demanderont plus de réflexion, à l’exemple des jeux où il faut combiner les chiffres et les mots. Le sudoku est un bon entrainement, mais il faut veillez à ce que le niveau proposé soit adapté au sénior.

Sur internet, il y a des sites qui via un système d’abonnement, promettent aux séniors et aux autres abonnés d’avoir une meilleure faculté de raisonnement et aussi une amélioration de la mémoire. Ces plateformes proposent les mêmes activités que les sites gratuits, mais elles fournissent un accompagnement.

La patience est de rigueur

Il faut noter que même si les jeux d’entrainement cérébral ne tiennent pas forcément toujours leur promesse, ils permettent  au sénior de s’amuser. En s’amusant, les facultés cérébrales sont stimulées. Il est préférable que le cerveau soit en activité plutôt que d’être constamment au repos. Des spécialistes estiment que le seul fait d’utiliser l’ordinateur et internet est déjà un bon entraînement pour les séniors. Avec l’âge, il est fort possible que certaines personnes âgées aient oublié comment se servir d’un ordinateur, même s’ils l’ont utilisé toute leur vie. Réapprendre à s’en servir leur sera très bénéfique.

 

facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *