Lorsque bébé se tortille et pleure de toutes ses forces immédiatement ou quelques heures après son biberon, cela veut dire qu’il est dans un état d’inconfort extrême. On peut parler alors de coliques du nourrisson.

Bébé qui pleure

Qu’est-ce que la colique du nourrisson ?

Détrompez-vous, il ne s’agit pas ici d’une maladie du système digestif. En fait, l’organisme du bébé est juste en train de s’adapter à une toute nouvelle alimentation et à un nouveau rythme. Ces différents types de stimuli provoquent la fatigue et rendent sa digestion plus difficile. Les coliques peuvent atteindre leur pic de fréquence entre la naissance et le troisième mois et puis tout rentrera dans l’ordre à l’entame du quatrième mois.

Comment reconnaître quand bébé souffre d’une colique ?

Au cours de ces coliques, bébé est tout crispé et son visage devient tout rouge. Il serre ses poings et il replie ses cuisses vers son ventre qui est dur à cause de l’air qui s’y est accumulé. Les coliques s’accompagnent de rots et de flatulences. Même si la vue de ces crises est quelque peu angoissante, il faut savoir que les coliques ne sont pas graves. Jusqu’à ce jour, l’origine des coliques n’a pas encore été clairement définie. Cependant, les spécialistes mettent en cause l’alimentation de la mère qui allaite.

Diagnostiquer les coliques de bébé

Les coliques sont bénignes mais il arrive qu’elles laissent certains parents impuissants. La seule chose à faire dans ces cas-là est de consulter un pédiatre. C’est le seul à pouvoir ausculter et définir s’il y a un problème dans l’alimentation de bébé. Le pédiatre s’assurera que le bébé ne souffre pas d’autres dysfonctionnements comme c’est le cas d’un reflux gastro-œsophagien, par exemple. L’adoption d’une nouvelle alimentation ou la prise des médicaments antispasmodiques ne sont pas toujours efficaces. Il est préférable de privilégier des remèdes homéopathiques ou les massages.

Comment soulager les coliques de bébé ?

Le massage abdominal est très efficace contre les coliques. La friction doit se faire en deux temps. D’une part, les mouvements effectués dans le sens physiologique du transit facilitent l’évacuation du gaz. D’autre part, la chaleur corporelle de la mère apaise bébé de ses tensions. Ce type de massage demande cependant un savoir-faire particulier. Entre autres, il faudra allonger bébé sur son dos, prendre ses jambes dans vos mains, puis les replier doucement pour que ses genoux puissent toucher son ventre.

Les coliques sont un moyen pour le bébé de vous faire part de sa difficulté à s’adapter à son nouvel environnement. Pour le soulager, vous devez rester présent auprès de lui. Après son biberon, prenez-le dans vos bras et bercez-le. Fredonnez-lui une berceuse ou parlez-lui tout doucement. Il se sentira alors en sécurité. Les spécialistes estiment qu’il n’y a pas meilleur remède que la présence de la mère ou du père. Le résultat est garanti dans un environnement serein.

Les accessoires anti-coliques

La douce chaleur procurée par une bouillotte aidera à soulager bébé. Faites attention à ce que la bouillotte ne soit pas trop chaude et il ne faut jamais la placer directement sur le ventre de bébé. Dans le commerce, vous avez à disposition différents modèles de bouillottes en version bio ou en formes de fruits ou d’animaux.

Sinon, vous pouvez nourrir bébé avec un biberon anti-colique. Cet accessoire a été conçu spécialement pour calmer les maux de votre bout de chou. Il est pourvu d’une valve anti-colique qui, contrairement aux biberons normaux, assure une bonne circulation de l’air à l’intérieur du récipient et qui offre un écoulement lent mais régulier du lait. La digestion de bébé est facilitée lorsqu’il avale très peu d’air. Grâce à ce biberon, les coliques vont s’apaiser naturellement.

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *