L’heure de l’accouchement approche mais vous ne savez toujours pas si vous préférez l’allaitement ou le biberon ? Nous allons vous aider à vous faire une petite idée en vous livrant les vertus de l’un et de l’autre.

Le lait maternel

Le lait maternel est connu pour être un véritable élixir de croissance. Sa composition change tout au long de l’allaitement s’adaptant ainsi aux besoins de votre enfant. Le lait maternel permet de développer le goût. Le lait se parfume en fonction de votre alimentation, alors allaiter, c’est développer le palais de bébé et être quasiment sûr qu’il mangera de tout lorsqu’il sera l’heure des petits pots.

Si vous choisissez d’allaiter, évitez le stress. La qualité du lait en sera affectée, ainsi que la quantité et il n’y a pas plus frustrant pour une mère que de ne pas produire assez de lait. Alors, un seul mot d’ordre : reposez vous ! En allaitant, vous allez vivre au rythme de votre bébé.

L’allaitement reste un moment de complicité privilégié entre la mère et l’enfant, une façon d’apprendre à se connaître, à s’apprivoiser. Mais ça exclue aussi un peu papa qui ne peut donner la tétée.

Le biberon

Les laits maternisés possèdent toutes les vertus nutritionnelles nécessaires au bon développement de bébé : vitamines, minéraux, acides gras, etc. Si vous avez peur de ce que peuvent contenir les laits en poudre, pas de panique, ils sont soumis à des règles très strictes. Malheureusement, les laits maternisés peuvent développer des allergies chez certains enfants, comme des allergies au soja ou au lactose.

Le biberon a néanmoins un avantage non négligeable : papa peut nourrir bébé et vous permettre de souffler. Il permet également de réguler l’alimentation grâce aux doseurs, ce qui est impossible en donnant le sein, à moins d’utiliser un tire-lait.

Alors allaitement ou biberon ? A vous de choisir !

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *