De 0 à 3 mois, bébé n’arrive pas encore à faire la différence entre le jour et la nuit et il ne se réveille que lorsqu’il a faim, soit entre 8 à 10 fois par jour. Ce n’est que vers le troisième mois que son métabolisme est prêt pour une nuit complète. Pour aider votre enfant à faire ses nuits, voici ce que vous devez faire.

Sommeil de bébéÉteindre la lumière

La lumière n’aidera pas bébé à s’endormir, bien au contraire, elle ne fera que renforcer la confusion dans son esprit. Il est important que vous alterniez la pénombre et la lumière pour que bébé puisse trouver son rythme et s’adapter à la vie de jour et le repos de nuit. Si l’attention du bébé est captivée par la lumière, il en oubliera de dormir. Confronté à cette situation, faire des nuits complètes lui sera complètement impossible.

Donner à bébé le temps de faire ses nuits

À sa naissance, le bébé dort entre 16 et 20 heures par jour, indifféremment le jour ou la nuit. Ce sommeil est classiquement entrecoupé par des phases d’éveil durant lesquels il réclame à manger. Le souci n’est pas que bébé ne fasse pas ses nuits, mais qu’il y a de fortes chances que celles-ci vous paraissent courtes. Donc, il n’est pas utile de lui faire faire ses nuits avant trois mois. Il faut que vous soyez à l’affût de son rythme et de ses besoins. Cela paraît fatigant, mais indispensable notamment si vous avez déjà repris le travail. Ne croyez pas que les longues siestes de bébé durant la journée seront un frein pour dormir la nuit. Bien au contraire, ces longues siestes sont le meilleur moyen de régulariser son sommeil et de régler son horloge biologique.

Réunir la fratrie dans une seule chambre

Lorsqu’un petit frère ou une petite sœur arrive dans la vie de famille, il est conseillé de réunir toute la petite fratrie dans une seule chambre. Bien sûr, les enfants n’auront pas le même rythme, mais le fait de percevoir une présence auprès de lui va rassurer le bébé. D’ailleurs, il est rare qu’un ainé se réveille la nuit à cause des pleurs de son petit frère. Il faudra juste prévoir un kit d’écoute qui vous permettra de l’entendre depuis votre chambre.

Tenez un carnet de suivi de ses habitudes

Pour être sûr de ne rien rater des habitudes de bébé, l’idéal est de tenir un carnet dans lequel vous allez noter ses horaires de tétées, de biberons, ses horaires de repos et même les horaires durant lesquels il a poussé des cris. Une fois compilées, ces informations vous permettront de comprendre les raisons de ses réveils nocturnes.

Laisser bébé pleurer, mais un tout petit peu

Lorsque bébé se réveille la nuit, ne sursautez pas et attendez une minute avant de vous lever pour voir ce qui se passe. Il se peut que bébé soit encore en train de chercher le sommeil, et dans la majorité des cas, il arrive à le retrouver tout seul. Vous ne l’aidez pas si vous surgissez dans sa chambre pour le rassurer. Au contraire, vous n’allez que créer plus de sentiment d’insécurité. Au minimum, il faut attendre une ou deux minutes avant de se lever.

Parler avec votre bébé

Certains parents sous-estiment l’importance de communiquer avec leurs bébés, car ils croient que ceux-ci ne peuvent pas les comprendre. Pourtant, les bébés nous comprennent. Il ne faut donc pas hésiter à leur parler, à interagir avec eux. La conversation peut être rituelle, mais de préférence, il faut qu’elle soit tout à fait naturelle.

facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *